Avertir le modérateur

11/01/2007

Quand le Bangladesh vacille, l’Inde s’inquiète

Depuis samedi, le chaos règne dans les rues de Dacca. Chaque jour voit son lot de manifestants arriver des quatre coins du pays. Emmenés par la ligue Awami - un parti nationaliste et laïque de gauche -, les 14 partis d’opposition dénoncent la manipulation électorale à venir lors des législatives du 22 janvier. L’opposition est en effet convaincue que les autorités ont ajouté 14 millions de citoyens fantômes sur les listes électorales, et ce, au profit du Parti nationaliste du Bangladesh, le parti au pouvoir avant le début de la crise, il y a trois mois.

Et alors que le gouvernement a déployé 60.000 soldats à travers tout le pays, l’opposition entend durcir son mouvement. Elle menace de poursuivre le blocus des transports et de faire le siège du palais présidentiel. Depuis fin octobre, 35 personnes ont été tuées et des milliers d’autres blessées.

medium_ban_small.jpg
(AFP/Getty Images)

Une situation qui inquiète le voisin indien. Dehli craint en effet la déstabilisation de la région dont l’équilibre était déjà incertain. « La situation au Bangladesh pose des problèmes de sécurité à long terme pour l’Inde », écrit ainsi le Times of India.

Les relations indo-bangladaises, déjà tendues, devraient en prendre un coup. Depuis de nombreuses années, Dehli s’inquiète de la présence possible de rebelles du Nord-est indien en territoire bangladais. Or, les troubles actuels pourraient profiter aux indépendantistes.

Autre sujet d’inquiétude : l’immigration massive des Bangladais dans le nord-est indien. Comme les Etats-Unis au Mexique, l’Inde construit depuis 1989 une clôture de barbelés le long des 4.000 kilomètres de frontière qui la sépare du Bangladesh. Celle-ci devrait être terminée dans le courant de l’année. « Le mur de la honte » existerait-il aussi en Asie ?

Commentaires

Super article, ma, vraiment intéressant!!! Une vraie pro!
Comme je suis un peu une piplette et un véritable pervers de la géopolitique, je ne peux pas m'empêcher d'ajouter quelque chose, et par là bien sûr, d'étaler mes connaissances ("la culture, c'est comme la confiture..."):
Un autre sujet d'inquiétude très important pour New Delhi: la coopération militaire octroyée par la Chine au Bangladesh, à la Birmanie et au Pakistan. Cette coopération donne l'impression à l'Inde d'être encerclée par la Chine, son grand rival régional. Une situation stratégique qui explique par ailleurs le resserrement des liens entre les Etats-Unis et l'Inde.

Grosses bises suisses
Jer

Écrit par : Jay Jay | 11/01/2007

un coin à visiter!

Écrit par : papa | 11/01/2007

belle, la chute avec le mur :) j'attends ton reportage dédicacé avec impatience ma belle :)

moi en ce moment je suis entre l'avancement du docu sur le cinéma marocain (supers prises hier sur un îlot aux sorcières en face de Casa, Sidi Abderrahmane, lieu de tournage du dernier film de Narjiss Nejjar "Wake up Morocco"...) et un reportage la semaine prochaine entre Casa, Rabat et Oujda sur la situation des migrants malmenés par les autorités marocaines, pour La Croix inchallah (papier test pour future correspondance)...
boussa kbira!! et continue comme ça :)

Écrit par : cerisette poulette | 12/01/2007

Mais euh!! Pourquoi tout le monde se ligue pour nous faire peur d'aller en Inde ? On a bouffé avec un gars qui y va souvent et qui nous a dit de ne pas bouffer local, de ne pas boire local, de ne pas se faire conduire par un chauffeur local, et si possible, de rester enfermer dans son hôtel cinq étoiles parce que dehors, y a des méchants qui s'amusent à couper les couilles des touristes. Dis moi que c'est pas vraiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Écrit par : Mademoiselle M | 13/01/2007

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu