Avertir le modérateur

19/01/2007

Un ministre au secours de la moralité publique

De l’art de la censure. Le gouvernement indien vient d’interdire AXN, la chaîne des séries télé et des programmes de télé-réalité. Et ce, jusqu’au 15 mars. Selon le ministre de l’Information, Priya Ranjan Dasmunsi, le contenu de cette chaîne étrangère est «indécent et de mauvais goût». Un programme a particulièrement déclenché la colère de ce ministre puritain : «The world's sexiest commercials», soit un tour du monde des publicités les plus sexy. Ranjan Dasmunsi estime que cela « nuit à la moralité publique ». Sauf à celle des habitants de Chennai et de Pondichéry, où, en raison de mystérieux problèmes techniques, la chaîne diffuse encore !

medium_extrait_pub_small.jpg
(Capture d'écran d'une publicité)

La décision a bien sûr provoqué la colère des téléspectateurs, privés de leurs séries préférées. « C’est ridicule. La décision du gouvernement est injuste. Je ne vais pas pouvoir regarder mes séries ! », s’indigne un fan d’AXN dans les colonnes du Deccan. D’autres se demandent où est la logique, tel cet étudiant en MBA : « Certains clips diffusés sur les chaînes musicales sont beaucoup plus osés que les publicités du programme. » (cf. Let’s dance)

medium_axn_internet_small.jpg

Les publicitaires ont vivement réagi. « Le gouvernement a pris une décision absurde. Si les politiciens jugent que certains programmes sont obscènes, ils doivent demander à la chaîne de les retirer », estime l’un d’entre eux. Et de s’interroger : « Comment une seule personne peut-elle décider de ce qu’un milliard de personnes a envie de regarder ? »

D’autres s’interrogent sur la définition même de l’indécence. « Comment définir l’indécence ? Je ne soutiens pas l’obscénité mais nous devrions nous mettre d’accord sur ce qui est ou non indécent. Ce genre de décision ne doit pas être politique », estime le vice-président d’une boîte de pub.

Par le passé, cinq chaînes ont déjà connu des interdictions temporaires. Depuis deux ans, le gouvernement indien a adressé 203 rappels à l’ordre à différentes chaînes de télévision, dont un tiers pour diffusion d’images à caractère obscène.

Commentaires

Bah c'est pas très grave...

de toute façon à Pondy on peut encore voir les pubs sexy!!!!!

Écrit par : Mister D. | 19/01/2007

Y-a-t-il matière à faire un vrai sujet d'investigation pour le Droit de Savoir ? J'attends les cassettes de ces séries obscènes (Plus qu'Une femme d'honneur ou Joséphine Ange Gardien ?).

Écrit par : Charles Villeneuve | 19/01/2007

Fais nous un reportage sur les téléspectateurs privilégiés de Pondichéry.

Écrit par : dad | 19/01/2007

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu