Avertir le modérateur

16/03/2007

Rouge fureur

« La terreur rouge a encore frappé », « Les naxalites massacrent des policiers », « L’attaque la plus meurtrière depuis des mois ». Ce matin, eu  « une » de la presse et des télés indiennes, un sujet détrônait la Coupe du monde de cricket : la dernière attaque des rebelles maoïstes.


medium_naxalites_map_small.jpg Jeudi, à 2 heures du matin, entre 300 et 400 naxalites ont attaqué par surprise le poste de sécurité de Rani Bodli, situé à 600 km au sud de Raipur, la capitale de l’Etat de Chhattisgarh. 55 personnes ont été tuées, dont 16 membres de l’armée.

 

 

 

Les autres victimes sont des villageois enrôlés par les forces de sécurité locales pour lutter contre les rebelles. (Reportage sur les lieux du drame).

 

Selon les experts, l’assaut avait été extrêmement bien préparé. Les maoïstes étaient lourdement armés : ils ont lancé des dizaines de grenades et de bombes incendiaires sur le poste de police. Les assaillants sont repartis avec un lourd butin : des dizaines de fusils, des pistolets, des munitions, etc.


medium_attaques_small.jpg

 

À New Delhi, le ministre de l'Intérieur, Shivraj Patil, est resté ferme : « De telles attaques n'entameront pas la détermination du gouvernement à régler le problème des maoïstes. »


Début mars, après sept mois de trêve, 8 personnes avaient été tuées dans l’explosion d’une mine, déposée par les rebelles. Vu l’ampleur de cette nouvelle attaque, les autorités indiennes craignent que les maoïstes n’aient mis cette trêve à profit pour se moderniser et acquérir davantage d’armes.


medium_naxal_men_small.jpg Le territoire d'implantation de la rébellion constitue un «couloir rouge» qui s'étire du sud de l'Inde jusqu'à la frontière du Népal en passant par les forêts du centre. Au total, les naxalites sont présents dans neuf Etats. Le mouvement compte environ 12.000 combattants.


Le terme « Naxal » dérive de Naxalbari, le village au nord du Bengale d'où le mouvement est issu. Les maoïstes ont déclenché leur insurrection en 1967. Leur mot d’ordre est la lutte armée au nom des paysans pauvres et des sans terre. Ils prônent la révolution agraire et la redistribution des terres.

 

En 2006, le premier ministre Manmohan Singh avait présenté l'insurrection maoïste comme la plus grave menace intérieure à la sécurité de l'Inde.

 

Pour en savoir plus sur l'insurrection naxalite, lire ce dossier du Times of India. 

Commentaires

Hi :)
Nice to meet you

Écrit par : Deepak Gopi | 16/03/2007

Vous habitez à Pondichéry ? Moi, oui !

Écrit par : Sank | 17/03/2007

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu