Avertir le modérateur

19/03/2007

Une histoire de genre

medium_portrait_eunuque_small.jpgSamedi, le Tamil Nadu était le théâtre de rassemblements peu ordinaires. A travers tout l’Etat, des centaines d’Aravanis tenaient meeting. Traditionnellement, les Aravanis, également appelés hijra, sont en fait des eunuques.

 

 

Mais ces dernières années, les transsexuels et les intersexués (dont le sexe est difficile à déterminer) ont également été ‘rangés’ dans cette catégorie par les autorités indiennes.


Ce type de rassemblement, appelé Aravanigal Dinnam (« La journée des transgenres »), est organisé depuis trois ans par l’association Initiative anti-sida (TAI) et l’ONG Voluntary Health Service. Objectif : faire en sorte que ces personnes soient mieux acceptées dans la société indienne. Les organisateurs souhaitent notamment attirer l’attention des pouvoirs publics sur la vulnérabilité des Aravanis, souvent condamnés à la prostitution et premières victimes du sida.

 

Dans l’histoire indienne, les eunuques ont toujours occupé une position particulière dans la société, à la fois craints et respectés. Autrefois, ils étaient invités lors des mariages ou des naissances, pour donner leur bénédiction. Mais aujourd’hui, la population craint qu’ils n’attirent le mauvais œil. La légende veut que voir les parties génitales d’un eunuque, ou plutôt l’absence de celles-ci, porte malheur. Certains en profitent : ils font la quête dans les trains, menaçant les voyageurs de soulever leurs saris s’ils ne s’acquittent pas de quelques roupies.

 
medium_eunuques_plan_large_small.jpg Début mai, les Aravanis se réuniront à nouveau pour célébrer le festival de Koovagam, un village situé à 2 heures de Pondichéry. Ce paisible village de 1.000 habitants verra alors défiler 100.000 personnes qui viennent revivre un épisode du Mahabharata, épopée sanskrite de la mythologie hindoue.

Voici l’histoire : un conflit oppose les royaumes Kaurava et Pandava. Ces derniers décident de sacrifier un de leur fils, Aravan, à la déesse Kali afin de remporter la victoire. Aravan accepte à la condition de connaître les plaisirs de la chair en compagnie d’une épouse. Toutes les femmes refusent le mariage, connaissant l’issue funeste qui attend l’héritier des Pandavas. Le dieu Krishna se transforme alors en femme, convole avec Aravan, qui dès le lendemain est tué.

Lors de ce festival, les Aravanis se rendent au temple pour s’unir à Aravan. Là, tous passent un tali autour du cou, cordon qui symbolise le mariage hindou. Cette union donnent lieu à de grandes scènes de liesse, tout le monde chante et tape des mains. Mais quelques instants après, la joie disparaît, remplacée par un concert de pleurs. Aravan a été sacrifié : les Aravanis sont désormais veuves. Elles cassent alors leur tali et se drapent ensuite dans des saris blancs, signe de deuil. Une cérémonie millénaire…

Commentaires

à voir sur ce festival, le très jloi film de Santosh Sivan:
"Navarasa "
plusieurs fois primé, il illustre les difficultés vécues par un jeune aravani au sein de sa famille.

Écrit par : céleste | 19/03/2007

C'est très impressionnant de voir comment une société différente de la nôtre insère les hommes différents. Cela m'intéresse et m'attire beaucoup. Vos informations sont très bien communiquées.

En espérant vous lire encore.

Écrit par : xav | 04/01/2009

C'est très impressionnant de voir comment une société différente de la nôtre insère les hommes différents. Cela m'intéresse et m'attire beaucoup. Vos informations sont très bien communiquées.

En espérant vous lire encore.

Écrit par : xav | 04/01/2009

Bonjour

J'ai rencontré des Hijras par hasard au Gujarat l'an passé . J'avoue avoir été fasciné par le regard de ces personnes qui exprimait , pour la plupart , une bienveillance reconfortante .
Je crois connaitre un peu l'Inde que j'ai parcouru à maint reprises depuis 1959 ;peu de communautés me sont apparues aussi complexes et ambigues .

Je reste très intéressé par toute actualité touchant
la société Indienne traditionnelle .

Merci de vous lire

A S

Écrit par : Simmons alain | 08/09/2009

Je suis un Hijra Marocaine résidant Français.
Merci de votre présentation à notre encontre

Écrit par : Younes Nur | 26/07/2010

thanks for that it was interesting.

Écrit par : create a blog | 04/05/2011

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu