Avertir le modérateur

03/04/2007

Des services très secrets

Quand un Pakistanais publie un livre sur un sujet sensible - les services secrets indiens -, malheur aux lecteurs indiens qui auraient envie d’y jeter un coup d’œil. À Calcutta, l’un d’entre eux a actuellement de sérieux ennuis avec le département des douanes pour avoir acheté ce livre sur Internet. Motif ? « Le livre incite à conspirer contre le gouvernement indien ».

medium_book_small.jpgL’ouvrage en question s’appelle RAW : Research and Analysis Wing, du nom des services secrets indiens créés en 1965, après la séparation Inde-Pakistan. L’auteur, Tariq Ismail Sagar, dont les romans écrits en ourdou sont très populaires, a rencontré à Londres un ancien agent du RAW qui lui a confié quelques secrets.

 

 

Parmi lesquels, cette information étonnante : l’agence indienne de renseignements extérieurs serait beaucoup plus puissante et efficace que le Mossad (services israéliens) et le KGB (ex-services russes).

Le contenu est un peu trop sensible pour les autorités indiennes. Notamment le chapitre intitulé « Les cartes des camps d’entraînement terroristes en Inde ». L’auteur rapporte également les accusations de violence et de cruauté formulées à l’encontre des services secrets indiens. « Ces informations sont difficiles à croire. L’auteur était lui-même sceptique au début mais selon lui, l’ex-agent lui a donné des preuves irréfutables de ses dires. Tariq Ismail Sagar s’est alors dit qu’il devait absolument informer ses lecteurs des agissements du RAW », explique le Times of India.


Le département des douanes envisage de saisir l’ouvrage pour « violation de l’article 11 de la législation sur les douanes de 1962 ». Cet article interdit tout ce qui peut inciter à la violence et au sabotage, aux actes destinés à renverser un gouvernement établi ou au meurtre. Le département évoque également une autre loi selon laquelle les journaux, les livres et tout autres documents qui peuvent « miner les relations amicales de l’Inde avec des pays étrangers » sont interdits. Ce n’est pas la première fois que le gouvernement indien manie la censure. Lire ici et .

L’acheteur pourrait être poursuivi. « C’est un site Internet légal. Quand j’ai lu le résumé, j’étais curieux de savoir ce qu’un auteur pakistanais pouvait écrire sur le RAW », s’est-il justifié : « Le livre n’était pas interdit. Si des gens au Pakistan et dans le monde entier peuvent le lire, pourquoi pas moi ? » Ce à quoi le département des douanes a répondu : « La pornographie est également disponible sur Internet. Est-ce qu’il faut pour autant acheter des photos pornos ? Non ». Un argument imparable dans un pays puritain.

Commentaires

Mais non, Marianne, personne ne le sait, mais ce sont les services secrets suisses, qui sont les plus puissants... Personne ne le sait parce que justement là, on atteint des degrés de confidentialité hyper élevés!!!!!
Bises
Jer

Écrit par : Jérôme | 03/04/2007

Bonjour , j'avais laissé un com d'encouragements il y a quelques temps de ça et depuis je suis fidèle au blog!

Je suis aussi fan de l'Inde et essaye de préparer un dossier dessus actuellement en étudiant le business la bas. JE suis donc à la recherche d'informations GENERALES mais c pas évident!! si tu pouvais me donner un coup de main ça serait très sympa ne serait-ce que qq liens...

merci et bonne continuation

Fayaz95870@hotmail.com

Écrit par : fayaz | 03/04/2007

C'est drôle de voir comment les autorités indiennes réagissent lorsqu'on porte atteinte à leur image et leur petits secret.
Vivement sa sortie en France!

Écrit par : Raya | 11/04/2007

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu