Avertir le modérateur

19/04/2007

L'identité nationale, un thème qui fait recette

C’est reparti pour un tour. La Cour suprême indienne a décidé en début de semaine de se pencher sur un dossier controversé : le droit des personnes naturalisées à occuper des fonctions constitutionnelles ou publiques dans le pays. La cible est claire : Sonia Gandhi, l’actuelle présidente du Parti du Congrès, au pouvoir. 

 

medium_sonia_en_fleurs_small.jpg

 

Sonia Gandhi est née italienne, le 9 décembre 1946, près de Vicence. Lors de ses études à l’université de Cambridge, en Angleterre, elle tombe sous le charme de Rajiv Gandhi, fils d'Indira Gandhi et petit-fils de Jawaharlal Nehru, futur premier ministre indien.


medium_sonia_et_rajiv_small.jpg

Ils se marient en 1968 et Sonia s’installe en Inde. Elle devient citoyenne indienne en 1983.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le 21 mai 1991, Rajiv Gandhi est assassiné par une kamikaze issue du mouvement des Tigres tamouls (LTTE). Sous la pression du Parti du Congrès, Sonia Gandhi accepte sa présidence en 1998 et se déclare candidate au poste de premier ministre.

L'opposition - principalement le Bharatiya Janata Party (BJP, nationaliste hindou) -, entre alors en guerre contre la candidate, rappelant sans cesse qu’elle n’est pas d’origine indienne. Le parti hindou centre sa campagne sur le thème de la nationalité et rappelle que Sonia ne parlait pas couramment hindi avant d’entrer en politique.

medium_sonia_drapeau_small.jpgMais la belle Sonia est populaire. En 2004, le Parti du Congrès remporte les élections générales. Sonia Gandhi doit alors accéder au poste de premier ministre. Mais face aux menaces du BJP et au risque de division du pays, elle abandonne et cède la place à Manmohan Singh, actuel premier ministre.

A l’approche de nouvelles élections générales (2008), la Cour suprême a donc relancé le débat sur la nationalité. Les sages ont décidé d’étudier la pétition déposée par le Rashtriya Mukthi Morcha (droite nationaliste), un texte qu’ils avaient pourtant écarté en 2006.

 

L'avocat du groupuscule nationaliste affirme que, partout dans le monde, seul un citoyen de naissance peut occuper certaines hautes fonctions. Il souligne « la menace politique grave » que représente la présence d'une personne naturalisée à la tête d'institutions capitales du pays.

La Cour suprême devra trancher avant que le sujet n’envenime la campagne électorale. Les juges ont d’ores et déjà indiqué qu’il n’existait aucun texte de loi en Inde interdisant à une personne naturalisée l’accès à des fonctions constitutionnelles. Les hauts magistrats estiment par ailleurs que la décision revient à chaque électeur, au moment du vote.

Commentaires

Cette démarche est aussi rétrograde en Inde qu'elle pourrait l'être en France. La valeur des dirigeants n'est pas liée à leurs origines (même si certains politiciens plaident pour l'eugénisme) mais à leur motivation et à leur intelligence. Quand nous l'aurons compris alors nous serons capables d'avoir un maire venu d'inde à la tête d'une municipalité de banlieue parisienne et le fils d'Ahmed à l'ENA !

Écrit par : Inde | 19/04/2007

Pondichéry, le 19 avril 2007,
J'ai lu votre article qui m'a été transmis par Marius Claude.
Le terme franco-pondichérien veut marquer notre souche d'une façon irrégulière, les français originaires de Pondichéry. Ce n'est pas bien de continuer de nous coller cette étiquette alors que notre devise comporte le terme "égalité".
J'ai servi dans l'armée de l'air française pendant 29 ans. Bien que j'ai pris la retraite dans l'armée de l'air, je continue d'avoir quelques activités dont celle de chef d'entreprise.
Votre article présente bien les gens qui sont engagés comme M. MARIUS Claude. Félicitations.

Bien cordialement
Mouhamad Moustafa

Écrit par : MOUHAMAD MOUSTAFA | 19/04/2007

Pour info, cette situation est encore plus retrograde dans un pays aussi developpe que les USA. Un americain qui n'est pas ne americain ne peut pas devenir President. Schwartzeneger, gouverneur de Californie, ne Autrichien en autriche, ne peut pas briguer l'investiture de son parti. Non pas que ce soit franchement regretable, mais dans un pays neuf, construit par le melting-pot des emmigres venant de partout, surtout d'europe, c'est franchement plus contradictoire qu'en Inde a mon avis.

Écrit par : marc thrum | 19/04/2007

Il me semble avoir lu quelque part que le Parti du Congrès n'était pas au mieux de sa forme, une défaite aux élections suivantes réglera l'affaire plus sûrement que la Cour suprême...

Écrit par : Vincent Carel | 23/04/2007

Mes hommages, votre note est vraiment et ca se voit, j adhere completement a votre vision des choses.

Écrit par : recette italienne | 09/02/2010

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu