La une des lecteursTous les blogsles top listes
Envoyer ce blog à un amiAvertir le modérateur

15/05/2007

Le raz de «Maya»

medium_carte_up_small.jpgEn remportant seule les élections en Uttar Pradesh, l’Etat le plus peuplé - 180 millions d’habitants - et le plus pauvre de l’Union indienne, Mayawati, a fait mentir tous les sondages.

 

 

 

Et a réussi un exploit : c’est la première fois depuis seize ans qu'un parti (Bahujan Samaj Party, BSP) dirigera seul et sans coalition cet Etat du nord indien.

 

medium_couverture_india_today_small.2.jpgTous les journaux lui rendent hommage. À l’image de l’hebdomadaire India Today, qui titre « Mighty Maya », i.e « Maya la puissante ». Le sous-titre est explicite : « Comment elle a démoli ses rivaux ».

 

 

 

 

 

Depuis plusieurs semaines, les instituts de sondage prévoyaient une vague safran, la couleur du BJP. Mais les nationalistes hindous subissent un lourd revers : l’ex-institutrice remporte 206 sièges sur les 403 que compte l’assemblée de l’Etat. Un véritable raz-de-marée.

 

Mayawati est assurée de devenir le nouveau premier ministre du Uttar Pradesh (Chief minister). Et ce, pour la quatrième fois : en 1995, elle avait été la première femme dalit à devenir chief minister, tous Etats confondus.

 medium_mayawati_small.Jpg

 
« Sur la base de ce fantastique succès, je dis avec fierté que c'est la victoire de l'espoir des classes opprimées », a déclaré Mayawati devant ses partisans enthousiastes, avant d’ajouter : « Le peuple de l'Etat a également montré qu'il croyait en la démocratie et je promets que nous allons libérer des millions de gens du régime de la peur et de l'injustice et leur offrir tous leurs droits démocratiques. »
 

Fondé en 1984, le BSP est le parti des hors-castes : les Dalits (autrefois appelés intouchables). Il s’inscrit dans la droite ligne des idées du Dr Ambedkar, défenseur de la cause dalit et père de la constitution indienne.

L'audience du parti est essentiellement cantonnée dans le nord du pays, où les clivages entre castes sont les plus marqués. Mais Mayawati a réussi un tour de maître : convaincre les brahmanes du Uttar Pradesh, les plus hautes castes du système hindou, de voter pour elle (Lire l’analyse du New York Times).

medium_caricature_small.jpgSeule ombre au tableau : Mayawati est impliquée dans une histoire de corruption. L’affaire est sérieuse : le dossier est actuellement entre les mains du Central Bureau of Investigation. Autre bémol : plusieurs députés du BSP ont un casier judiciaire. Serait-il difficile de réussir sans "coup de pouce" ?

Commentaires

Je préfère notre Ségolène !

Écrit par : PPDA | 16/05/2007

Bonjour,

Pourrais-tu nous expliquer sur quelles bases elle a convaincu les brahmanes et en quoi son programme diffère des socialistes qui dirigeaient précédemment l'état ?

merci

Écrit par : Julien | 19/05/2007

Écrire un commentaire

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu