Avertir le modérateur

21/12/2006

Glamourama

De Dehli à Bangalore, en passant par Jaïpur, Chennai ou Pondichéry, c'est LA voiture nationale. Son nom ? Ambassador. Rien que ça.
medium_ambassador_small.jpg
Créée par Hindustan Motors dans les années 50, cette cinq places, carrosserie noire ou blanche, a de l'allure. Surtout au milieu des rickshaws et autres deux-roues pétaradants dans les rues de Pondichéry. Apparemment, la meilleure place pour la garer, c'est entre deux vaches. Une histoire de sacré ?

14/12/2006

Tamil lessons

Inge paDi. "J'étudie ici", en tamoul. Ici ? L'université de Lawspet, à Pondichéry.
medium_universite_small.JPG
Je viens de prendre l'option "J'apprends le tamoul en 50 heures". A défaut d'avoir une moustache, ça me permettra peut être de me faire entendre à la Poste, et ailleurs... Donc depuis 10 heures ce matin, je sais compter et utiliser quelques verbes basiques. Pas mal pour une première. Par contre, au niveau de la prononciation, ce n'est pas encore ça. "Mais tu dois aussi avoir des problèmes de prononciation en français", dixit mon prof de tamoul. Je ne sais pas bien comment je dois le prendre... J'ai tenté quelques mots avec notre propriétaire, Lucia. Je crois qu'elle en rigole encore. Courage, plus que 49 heures et j'écris ces posts en tamoul !

13/12/2006

Central Post

Se rendre à la poste de Pondi, c'est un peu tenter l'impossible. Voire même le diable. Petit manuel à destination de celui, ou celle, qui osera relever le défi. D'abord, préparer sa question - en anglais - avant même de franchir la porte d'entrée. Ensuite, se faire remarquer par l'un des postiers. Un exploit quand on n’a pas de moustache. Le plus simple ? Jouer des coudes au milieu du tas de gens regroupés devant les guichets, quitte à se prendre quelques remarques. C’est pas grave, on ne comprend pas le tamoul !
medium_poste_small.JPG
Une fois devant le guichet, faire son plus beau sourire – des fois que - et poser sa question. Se préparer psychologiquement à écouter dix minutes de tamoul non stop. Ô miracle de la gestuelle, comprendre qu’il faut aller au guichet suivant. Et c'est reparti pour dix minutes de tamoul. Avec les mêmes gestes, sauf que cette fois-ci, ils désignent le premier guichet. En général, on ressort dépité. Avec cette conclusion : demain, j'apprends le tamoul !

12/12/2006

Shopping day

De l'art du contraste. Dans le coeur de Pondi, ami touriste, vous trouverez, entre deux réparateurs de deux roues, des magasins qui vous sont destinés : spacieux, luxueux...onéreux !
medium_casablanca_small.JPG
Vous serez pris en charge du début à la fin : une personne pour vous ouvrir la porte, une autre pour la fermer. Trois étages et autant de vendeuses qui vous suivent à chacun d'entre eux. Discrètement, bien sûr, pour ne pas vous importuner. Ici, point d'incitation à la vente. Elles sont là pour vous renseigner mais aussi pour emporter à la caisse chaque souvenir que vous aurez longuement choisi (dis, tu crois que ça plairait à machin ça ?). Reproductions de Ganesh, artisanat, musique locale, bijoux, saris, tout y passe. L'oeil aguerri aura préalablement aperçu la devanture et ne sera donc pas surpris : "Casablanca, The world is yours."

11/12/2006

It's a raining day

« Faire sa Laure Manaudou ». C’est le nouveau jeu à la mode dans les rues de Pondi. Seule différence avec la version originale : ici, on nage le plus vite possible sur sa mobylette entre deux grandes rasades de mousson. Mousson. Un petit mot qui ne paye pas de mine, mais qui est capable, à lui seul, de contrarier tous vos plans. La pluie vient à la fois du ciel et du sol. Sensation humide assurée…
medium_rue_inondee_small.JPG
Et pendant que j’apprends à nager, la presse du coin célèbre Sunita Williams, la deuxième femme d’origine indienne à se rendre dans l’espace. Deux sur les six femmes, toutes nationalités confondues, qui ont participé à une aventure spatiale depuis 1965, pas mal ! Cette américano-indienne de 41 ans a décollé dimanche de Cap Canaveral, direction : la station spatiale internationale. Le Deccan Chronicle précise qu’elle a emporté dans ses valises une statue de Ganesh, une copie du Bhagavad Gita, l’un des principaux textes sacrés indiens, et, moins spirituel, des samosas. De quoi l’occuper pendant les six prochains mois…

08/12/2006

Reporter girl

Prenez une journaliste fraîchement debarquée en Inde, ajoutez-y une pincée de villages éparpillés le long de la côte du Tamil Nadu et autant de noms imprononçables (Tiruvengadu, Thennamiattinam, Mathambattinam), une touche de 4x4 roulant à toute vitesse, sans rétroviseur, pendant 7 heures, une bonne cuillerée de traduction franco-anglo-tamoule, une louche de tsunami et un soupçon de populations Dalit - intouchables - oubliées par le gouvernement...
medium_fille_tsunami_small.JPG
...vous obtenez un beau reportage. Dont les meilleurs moments seront bientôt couchés sur papier glacé. Enfin...I hope !

07/12/2006

Cumpleaños feliz !

Aujourd'hui, j'ai 25 ans. Et pour fêter dignement ce quart de siècle, je viens d'acquérir ma première mobylette (il était temps, non ?). Muppet, comme disent les Tamouls. Je n'ai pas bien compris pourquoi, aurais-je l'air d'un pantin sur ma mobylette ?
medium_muppet.JPG
Quand le loueur de deux roues m'a vu enfourcher la belle muppet qu'il venait de bichonner pendant deux heures, j'ai cru voir une petite larme descendre le long de sa joue. Du genre : je peux dire adieu à ma belle mobylette avec cette brise-tout ! Désormais, je file dans les rues de Pondi à la vitesse de l'éclair (20 km/h ?). J'ai juste écrasé deux ou trois chiens, mais ils étaient au milieu de la route, alors j'ai cru que c'était de grosses pierres. De grosses pierres qui aboient. Le défi du mois : apprendre à reconnaître ma mobylette au milieu des autres, environ 4.000 Pondichériens ont en effet exactement la même.
A part mes exploits routiers, ce qui passionne l'Inde en ce moment (du moins si j'en crois le India Today) : "Comment devenir une célébrité : 10 solutions faciles pour devenir rapidement une star". A méditer...
Et dans la série "les jeux asiatiques ne finissent jamais" : l'Inde vient de remporter une troisième médaille d'or. Au kabaddi cette fois, une sorte de chat géant où les joueurs hors de leur camp doivent répéter "kabaddi" ("tenir sa respiration" en hindi). Mais ils étaient pas censés finir lundi ces jeux ?

05/12/2006

My taylor is rich !

Rappelez-vous, premier cours d'anglais, premiers tâtonnements. Premières phrases. Et toute une classe de 6ème qui répète en choeur : "My taylor is rich". Une phrase que je n'avais jamais plus prononcé depuis et qui prend tout son sens en Inde, 14 ans plus tard. Mon tailleur c'est Arul, un chrétien de Pondichéry. Et il est (presque) riche depuis que Mister D. lui ramène des clients. Saris, sacs, pantalons en soie, tuniques en coton, chemises brodées...aller, si vous venez dans le coin, je vous le présenterai. Peut-être.
medium_taylor.JPG
L'info du jour : l'Inde sauve l'honneur aux jeux asiatiques, qui viennent de se terminer à Doha, en battant la Chine aux...échecs ! C'est tout de même une belle médaille d'or.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu