Avertir le modérateur

27/02/2007

Apprendre à tricher, tout un art !

medium_mumbai_universite_small.jpg« Ne jamais avouer. Je répète, ne jamais avouer. Si vous êtes repéré, avalez les notes. Si vous êtes attrapé la main dans le sac, accusez votre voisin ». Ces conseils ne sont pas extraits du tout dernier manuel pour apprenti espion, mais d’un cours intitulé « Apprendre à tricher sans se faire attraper ».

 

 

(Université de Mumbai)

La scène se passe dans un amphithéâtre de Mumbai, capitale économique de l’Inde. Sur les bancs, des centaines de jeunes indiens qui se préparent à passer le difficile certificat de fin d’études (Secondary School Certificate).

L’affaire, qui fait grand bruit, a été révélée par le Times of India, et relayée sur le site de l’influent blogueur-journaliste, Amit Varma. Pour déjouer les contrôles, ces classes d’un nouveau genre ne s’affichent pas comme telles. « On m’a dit que c’était un cours pour apprendre à se préparer avant l’examen. Mais au bout d’un moment, on nous a appris comment copier sans risque et comment s’en sortir si on était attrapé », témoigne un étudiant dans les colonnes du quotidien.

 medium_étudiants_indiens_small.jpg

« Après les instructions basiques telles que 'arrivez le jour de l’examen avec vos crayons bien taillés', le professeur a dit : 'Si vous êtes trop stressés, copiez. Vous pouvez avoir des notes sur vous, ou même, dans les cas les plus désespérés, vos cours en entier' », raconte cette autre jeune fille. Et le professeur de poursuivre ses conseils pour faire disparaître l’objet du délit : « Chez vous, entraînez vous à avaler rapidement vos notes. » Quant à savoir où les cacher, il conseille les chaussettes ou la chemise pour les garçons, les cuisses pour les filles. Autre conseil plein de bon sens : « Vous pouvez copier sur votre voisin. Si le surveillant vous surprend, accusez votre voisin ! » Enfin, dernier enseignement : apprendre à se débarrasser de la culpabilité qui accompagne souvent la tricherie.

 

Interrogé par le Times of India, Jagdish Walawalkar, le président de l’association des professeurs du Maharashtra, a fermement condamné ces pratiques, expliquant que chaque profession avait ses « brebis galeuses ». « C’est un acte honteux, les coupables doivent être punis », a-t-il ajouté.

 

Mais les « brebis galeuses » ne semblent être que la partie émergée de l’iceberg. En Inde, les étudiants subissent une forte pression familiale. Objectif ? Réussir à tout prix. Un objectif d’autant plus difficile que l’essentiel de l’apprentissage repose sur le par cœur. Angoissés, fatigués, les étudiants ont de plus en plus recours à des méthodes peu communes (médicaments, etc). Une manière de signifier leur ras-le-bol ?

10:45 Publié dans Education | Lien permanent | Commentaires (4)

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu